Mur pierres sèches.

Rien ne fait plus authentique et rustique qu’un beau mur en pierre sèche. Particulièrement fréquent dans les régions montagneuses, le mur de pierre sèche est issu d’un véritable savoir-faire. Dès lors, mieux vaut bien se renseigner sur comment construire un mur en pierre sèche si ce type de construction nous intéresse. Notre article va tout vous révéler sur la construction d’un mur en pierre sèche.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux >>

Qu’est-ce qu’un mur en pierre sèche ?

Difficile de parler de la construction d’un mur en pierre sèche sans définir en premier lieu ce dont il s’agit. Un mur en pierre sèche est tout simplement un mur monté sans liant. Il sera donc uniquement constitué de pierres naturelles, sans présence de ciment ou de mortier.

Contrairement à un mur en béton ou en briques, le mur en pierre sèche repose sur des fondations assez peu profondes, et ne pourra donc pas supporter de lourdes charges.

Voilà pourquoi on utilise essentiellement ce type de mur pour former des murs d’extérieur, de hauteur réduite.(Demandez gratuitement des devis de professionnels de votre région pour l’édification d’un mur en pierres sèches)

La difficulté de monter un mur en pierre sèche

Si vous vous souvenez de notre méthode de construction d’un mur en pierres naturelles, vous savez que cette dernière nécessitait l’utilisation de mortier.

Vous pourriez donc vous dire que la construction d’un mur en pierre sèche est plus facile, car elle n’exige pas de préparer du mortier.

En vérité, c’est tout le contraire. Il est extrêmement difficile d’assurer la stabilité d’un mur en pierre sèche. Il faudra en effet disposer d’un grand savoir-faire pour trier les pierres et réussir à stabiliser la construction. Sans compter que cette construction nécessite beaucoup de temps et de patience.

Si vous n’avez aucune expérience en la matière, nous vous déconseillons d’essayer de construire un mur en pierre sèche. Il sera bien plus facile de construire un mur en parpaing, ou tout simplement de confier l’opération à un artisan habitué à ce type de murs.

Des maçons professionnels locaux évaluent gratuitement votre chantier >>

Comment réaliser un mur en pierre sèche ? La méthode !

Malgré tout, nous tenions à vous présenter ici la méthode utilisée pour construire des murs en pierre sèche, de manière à ce que vous compreniez la difficulté de l’ouvrage.

Voici donc les différentes étapes nécessaires à la construction d’un mur de pierres sèches :

1. La sélection des pierres

Pour bâtir un mur en pierre sèche, il faudra trouver et rassembler une grande quantité de pierres naturelles. Sur certains terrains, il est facile de trouver de la pierre naturelle, après un terrassement par exemple.

Si vous ne disposez pas déjà de la matière première, nous vous conseillons de contacter une carrière proche. C’est une bonne manière d’obtenir des pierres à bas coût. Achetez des pierres naturelles de toutes tailles et toutes dimensions.

Une fois sur votre terrain, vous allez devoir trier les pierres en fonction de leur taille et de leur forme. Profitez-en pour éliminer les pierres trop peu pratiques (trop grandes, trop petites, friables, peu esthétiques, etc.).

2. Les fondations

Une fois vos pierres triées, vous allez pouvoir marquer l’emplacement du futur mur à l’aide de piquets et de fils tendus. Cela va vous permettre de repérer l’emplacement du mur et de préparer le creusement des fondations.

Les fondations d’un mur en pierre sèche auront une profondeur située entre 20 et 30 centimètres. La largeur des fondations sera supérieure à la largeur du mur. Au fond des fondations, vous pouvez poser au choix une semelle de fondations en béton ou encore damer le sol.

Le fond de vos fondations doit être parfaitement plat.

3. La première rangée de pierre

Vos fondations sont prêtes et sèches ? C’est le moment de débuter la construction du mur en pierre sèche.

Pour la toute première rangée, vous allez utiliser des pierres grandes, plates et épaisses, capable de supporter le reste du muret et de le sécuriser.

Utilisez un niveau à bulles pour vérifier que vos premières dalles sont parfaitement horizontales.

4. La construction du mur en pierre sèche

Le bas de votre mur est prêt, vous allez pouvoir aligner les pierres. Bâtir un mur en pierre sèche se fait rangée par rangée.

Pour les premiers rangs, prenez soin de sélectionner les pierres les plus grosses, et utilisez des pierres de la même largeur. Débutez chaque nouvelle rangée par les coins, pour rejoindre les pierres vers le centre du muret.

Chaque pierre du muret doit reposer sur deux pierres de la rangée précédente. De petites pierres à bloquer entre les rangées peuvent permettre de caler le mur et d’assurer son maintien. Il s’agit d’une technique qui nécessite minutie et expérience.

Pour terminer votre mur, vous pourrez l’habiller à l’aide de pierres plates sur la dernière rangée.

Un mur en pierre sèche doit être de petite dimension (moins de un mètre de haut), sans quoi il pourrait s’avérer dangereux. La largeur d’un mur en pierres sèches sera toujours égale aux deux tiers de sa hauteur.

Votre mur est terminé ! Cette méthode vous semble trop complexe ? Dans ce cas, pourquoi ne pas cliquer là et découvrir une méthode de construction d’un mur en briques, nettement plus aisée ?

Vidéo : Construction d’un muret en pierres sèches

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=Hy2rg2-0jDU[/youtube]