construire un mur en pierre

Si on devait trouver un « grand classique » des travaux de maçonnerie, ce serait définitivement monter un mur en pierre. En effet, et même si ce travail est loin d’être facile, y a-t-il plus élémentaire que de construire un mur en pierre ? Pour cette raison, Travaux Maçonnerie vous propose tous ses conseils pour construire des murs en pierre et éviter les erreurs de débutant !

Demandez des devis gratuits pour vos travaux >>

Monter un mur en pierre : avant-propos

Avant de vous révéler notre technique pour faire un mur en pierre, il convient de rappeler que les travaux de maçonnerie ne sont pas forcément à la portée de tous. Il est essentiel qu’un mur en pierre soit correctement posé, en particulier s’il doit soutenir des charges, car un mur en pierre mal construit peut être un véritable danger pour vous ou vos proches !

Si vous ne maîtrisez pas suffisamment la maçonnerie, nous ne serions que trop vous conseiller de faire monter un mur en pierre par un professionnel. Il vous suffit pour cela de faire une demande de devis mur en pierre sur notre site pour découvrir gratuitement les tarifs de différents artisans de votre région.(Demandez gratuitement des devis de professionnels de votre région pour la construction d’un mur en pierres)

Technique pour construire un mur en pierre

L’avertissement ayant été donné, il est temps d’expliquer comment construire un mur en pierre ! Si vous disposez déjà de bonnes compétences de maçonnerie, cette opération ne devrait pas vous poser trop de problèmes.

Voici comment monter un mur en pierre étape par étape :

    1. Délimiter le futur mur : vous débuterez par délimitation du périmètre de votre mur. Utilisez pour cela des cordeaux tendus.

    2. Creuser les fondations : commençons par la partie immergée de l’iceberg ! Toute construction de mur démarre par la préparation des fondations. Vous devrez creuser des fondation d’une profondeur de 40 centimètres minimum, voire plus si la hauteur de votre mur dépasse le mètre. La largeur des fondations sera quant à elle deux fois supérieure à la largeur totale du mur.

Des maçons professionnels près de chez vous chiffrent gratuitement votre chantier >>

  1. Préparer les fondations : une fois les fondations creusées, il est temps de les remplir ! Vous verserez une couche de 10 centimètres environ de cailloux de blocage, que vous répartirez aplatirez à l’aide d’une dame. Par-dessus, placez une couche de ballast, puis étalez du mortier sur 10 nouveaux centimètres d’épaisseurs. Tous les 15 centimètres, posez les fers à béton (reliés par des fils à ligaturer) sur la première couche de mortier. Coulez ensuite une seconde couche de mortier sur 10 centimètres, puis égalisez. Le mortier doit sécher durant au moins une dizaine de jours.

  2. Faire un tri dans les pierres : construire un mur de pierre nécessite naturellement de sélectionner les pierres à utiliser. Selon votre région et les carrières les plus proches, ces pierres seront certainement différentes. Si vous utilisez des pierres naturelles, et donc irrégulières, il faudra les trier pour une meilleure répartition. On posera les pierres les plus longues sur l’épaisseur, les pierres les plus petites au centre du mur et les pierres les plus belles et régulières sur les angles.

  3. Monter un mur de pierre : une fois les pierres choisies et triées et les fondations sèches, il est temps d’élever le mur de pierre. Vous commencerez par étaler un peu de mortier (dans lequel vous pouvez mélanger de la chaux pour une meilleure fixation) sur les fondations sèches, et poserez par dessus une première pierre d’angle. Travaillez ensuite sur la longueur pour former la base du mur de pierre. Utilisez une truelle pour faire pénétrer le mortier dans les interstices. Continuez ainsi rangée par rangée, en prenant soin de couvrir les précédents interstices avec de nouvelles pierres. Utilisez toujours des pierres de taille différente, pour une pose plus compacte. Pour les pierres extérieures, pensez à toujours placer la face la plus plane de la pierre vers l’extérieur. Utilisez également un fil à plomb et un niveau tout au long de l’édification, pour vérifier la verticalité du mur.

  4. Les finitions d’un mur en pierre : si vous souhaitez un mur lissé, vous couvrirez la dernière rangée de pierres d’une couche de mortier, que vous aplanirez. Cela constituera le sommet de votre mur. Autrement, vous pouvez poser des pierres de tailles différentes dans le sens vertical sur cette même couche de mortier, de manière à offrir un rendu plus naturel.

Vidéo : Construire un mur en pierre sèche.