Semelle fondation maison

Y a-t-il plus important en maçonnerie que les semelles de fondation ? Base de tous les murs de fondation, comme leur nom l’indique, les semelles de fondation vont clairement supporter la structure d’une maison. Il est donc indispensable de soigner la pose de semelles de fondation. Confiez de préférence ces travaux à une entreprise de maçonnerie professionnelle. Si vous souhaitez en savoir plus sur la manière de préparer les semelles de fondation, voici toutes nos infos !

Demandez des devis gratuits pour vos travaux >>

L’importance des semelles de fondation

Comme nous le disions, une semelle de fondation est la base de tous les travaux de maçonnerie. Qu’il s’agisse de bâtir un mur ou de construire une maison, la semelle de fondation va permettre de renforcer votre structure et de la faire tenir dans le temps.

Sans une bonne semelle de fondation, votre édifice aura vite fait d’être abîmé par les mouvements de la terre. Voilà pourquoi il est important de faire couler des semelles de fondation par des maçons certifiés.(Demandez gratuitement des devis de professionnels de votre région pour vos travaux de fondations)

Faire les semelles de fondation

Si vous voulez en savoir plus sur la manière de faire une semelle de fondation, nous vous proposons de vous expliquer les différentes étapes à suivre.

Notez qu’il s’agit là d’une méthode avant tout informative. Si vous n’avez pas de solides connaissances en maçonnerie, nous vous déconseillons formellement de vous attaquer à la pose de semelles de fondation. Ce serait risquer toute l’intégrité de votre projet, pour faire de maigres économies…

Voici les différentes étapes de pose d’une semelle de fondation :

    1. Marquer l’emplacement de la maison : la première étape de préparation de la semelle de fondation consistera à déterminer la position de la maison ou du mur à construire. Pour cela, on utilisera des piquets, reliés par des cordes, de manière à représenter visuellement le périmètre de la future construction. Les semelles de fondation seront alignées directement sur ce périmètre.

    2. Creuser le fond : il est naturellement indispensable de creuser l’emplacement de vos fondations, et donc de leur semelle ! Pour cela, creusez à la profondeur nécessaire (qui dépendra de la nature du sol et de la hauteur de votre construction) et damez parfaitement votre sol.

    3. Préparer le coffrage des semelles : Les semelles de fondation seront centrées sur les murs de fondation. Pour préparer leur coffrage, on disposera des planches tout autour du périmètre, clouées les unes aux autres contre des piquets de retenue. Vous placerez également deux barres d’armature en bas du coffrage, soutenue par des morceaux de briques, sur lesquelles elles auront été attachées à l’aide d’un fil de fer. Pour éviter que le coffrage ne se déplace, on utilisera des barres métalliques comme charges au-dessus des planches. On préparera des semelles de fondation sur l’ensemble des murs porteurs. Il sera également nécessaire d’en préparer là où la maison supportera de lourdes charges (à l’instar d’une cheminée). Il est indispensable que votre architecte prenne en compte ce type de détails.

    4. Poser les canalisations : avant de couler une semelle de fondation, prenez le temps de creuser une tranchée qui accueillera les tuyaux d’entrée d’eau et l’évacuation sanitaire. Cette tranchée doit se situer juste sous les fondations, et éviter les endroits de la maison où les charges seront trop lourdes. Posez les canalisations et recouvrez-les de gravier compacté, puis d’une fine couche de béton, avant de couler les semelles de fondation.

Des maçons professionnels de votre région vous chiffrent gratuitement votre chantier >>

  1. Couler le béton : une fois les coffrages bien préparés, commencez à couler le béton doucement. Vous devez former une semelle de fondation complètement uniforme et lisse. Pour cela, étalez bien le béton sur l’ensemble du coffrage, et lissez-le au râteau. Travaillez vite pour éviter que le béton n’ait le temps de sécher. Idéalement, on préparera une semelle de fondation à plusieurs. Avant de couler le béton, vérifiez que le sol est parfaitement lisse et dégagé. Vérifiez également que les barres d’armature sont bien attachées à leur support et que votre coffrage est solide.

  2. Travailler le béton : avant que le béton ne soit sec, pensez à tracer une fente sur tout le dessus de votre semelle de fondation. Pour cela, vous y poserez des morceaux de bois de 5 centimètres sur 10, séparés entre eux par des armatures en L. Ceci permettra de rendre la semelle plus solide (on appelle cette fente la clef). Notez qu’il est également nécessaire de placer un drain perforé le long de la semelle de fondations, de manière à faciliter l’écoulement des eaux.

  3. Décoffrer les semelles de fondation : une fois le béton bien préparé, laissez-lui le temps de sécher plusieurs jours. Le temps de séchage dépendra du temps, et ne dépassera pas une semaine. Une fois le béton bien sec, c’est le moment de décoffrer vos semelles de fondation. Elles sont prêtes ! Il ne vous reste plus qu’à remblayer le sol contenu entre les semelles à l’aide de gravier… puis de couler vos fondations.

Même si vous souhaitez travailler en autoconstruction, pensez toujours à contacter des artisans professionnels pour les étapes clefs de la construction d’une maison. Notez bien que la qualité de votre semelle de fondation aura un impact énorme sur votre projet.

Une semelle de fondation mal préparée risque de ruiner votre projet et de vous faire perdre des dizaines de milliers d’euros !

Vidéo : Fondation sur semelles

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=TBwxJWEG1gg[/youtube]