Artisan réalisant chape ciment

Avant de faire ou refaire un revêtement de sol, il est très souvent indispensable de faire une chape de ciment. Réalisation assez basique pour tout maçon professionnel, la pose d’une chape nécessite tout de même un certain apprentissage. Étudions ensemble comment faire une chape de qualité, en évitant les erreurs communes.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux >>

Qu’est-ce qu’une chape ?

Difficile de savoir réaliser une chape sans savoir ce qu’est exactement une chape ! Beaucoup de personnes mélangent la chape de ciment avec la dalle de béton. Or, ce sont deux notions bien différentes, car la chape est en réalité une simple composante de la dalle.

La dalle de béton est tout simplement la fondation et le sol d’une maison, elle est épaisse d’une dizaine de centimètres. La chape, elle, est une couche de ciment de quelques centimètres à peine, qui vient finaliser la dalle. C’est sur la chape qu’on va poser un revêtement de sol.

Faire une chape permet de lisser un sol avant la pose d’un revêtement. On pourra également utiliser une chape pour faire une allée extérieure ou encore égaliser le sol entre deux pièces. La chape sera donc aussi importante en neuf qu’en rénovation. Voyons ensemble comment faire une chape de ciment.(Faites chiffrer gratuitement vos travaux par des professionnels proches de chez vous)

Faire une chape en quelques étapes

Notez en premier lieu que la réalisation d’une chape nécessite un bon matériel et un grand savoir-faire. Ne vous lancez pas si vous n’avez jamais effectué de travaux de maçonnerie. Contacter un maçon professionnel sera encore ma meilleure manière de s’assurer d’une chape bien conçue.

Voici comment faire une chape, étape par étape :

    1. Préparer le support : pensez à bien nettoyer et dégager le sol avant de faire une chape. De même, prévoyez de la place pour votre équipement (notamment la bétonnière) à proximité du chantier. La réalisation d’une chape nécessite des aller-retour avec une brouette, pensez donc à bien dégager le terrain qui sépare la bétonnière de la pièce à couvrir.

    2. Faire vos mesures : avant de faire une chape, mesurez précisément son niveau le long des murs de la pièce. Utilisez un mètre et un niveau à bulle pour représenter la hauteur de chape en bas des murs. Au moment de déterminer vos mesures, n’oubliez pas de prendre en compte la hauteur du futur revêtement de sol, l’épaisseur de l’isolant (si vous souhaitez en appliquer) et de bien calculer l’ouverture des portes.

    3. Calculer le volume de chape nécessaire : pour acheter suffisamment de matériaux pour chape, calculez le volume nécessaire. Le calcul est simple : Largeur de la pièce (en mètres) * longueur de la pièce (en mètres) * Épaisseur de la chape (en mètres) = volume de chape nécessaire (en mètres cubes). Comptez ensuite un mètre cube de sable et 300kg de ciment par mètre cube de chape nécessaire.

    4. Poser le film polyane : réaliser une chape nécessite la pose d’un film polyane, qui va empêcher les remontées d’humidité et limiter les risques de fissures. Commencez par poser une bande de désolidarisation périphérique bleue le long des murs de la pièce (sur vos mesures), en insistant sur les coins. Une fois la bande bien en place, appliquez le film polyane, et coupez-le au niveau des bandes. Travailler à plusieurs facilitera les travaux.

Des peintres professionnels de votre région chiffrent gratuitement votre chape >>

  1. Poser l’isolant (facultatif) : faire une chape peut être l’occasion d’isoler le sol. Si cela vous intéresse, l’isolation d’une chape se pose au-dessus du film polyane. On utilisera de préférence un isolant fin, comme le polystyrène en panneaux. Après avoir vérifié que le sol est bien plane, appliquez de l’isolant chape tout au long de la pièce, en croisant les joints. Coupez l’isolant aux bonnes mesures dans tous les coins de la pièce. Notez que l’isolation d’une chape est inutile sur une dalle déjà isolée, ou sur une pièce qui ne souffre pas de problèmes d’isolation.

  2. Poser le treillis de carreleur : au-dessus de l’isolant ou du film polyane, appliquez un treillis de carreleur en rouleau ou en feuilles. Une fois encore, pensez à recouvrir toute la surface en superposant les feuilles. Attachez les treillis entre eux pour ne pas créer de faiblesse dans votre chape.

  3. Effectuer les cueillies : une fois le treillis bien en place, vous pouvez commencer à appliquer la chape. La première étape sera de faire les cueillies, c’est-à-dire de poser une bande de mortier le long des murs. Cette dernière vous servira de repère pour poser la chape. Servez-vous de vos repères pour déterminer le niveau des cueillies. Étalez une bande de ciment sur toute la largeur de la pièce, et lissez-la au niveau requis.

  4. Poser la chape : vos cueillies sont bien en place, c’est le moment de poser la chape. Utilisez-les cueillies comme repères. Posez le ciment à la truelle et talochez de manière à égaliser la surface. Égalisez à plusieurs reprises à l’aide d’une règle d’aluminium, puis d’une taloche, pour vous assurer du niveau de votre chape. Pour travailler, placez différentes cales en bois qui vous serviront d’appuis lors de la pose. Vous les enlèverez ensuite et remplirez les trous de mortier. Commencez systématiquement par faire la chape sur le mur opposé à l’entrée, de manière à pouvoir quitter la pièce au moment de terminer la chape. Commencez toujours sur un coin de la pièce, et travaillez systématiquement sur la largeur de la pièce, de manière à pouvoir bien égaliser, au fur et à mesure. Faire une chape nécessite beaucoup de ciment. Vous aurez donc pensé à placer la bétonnière non loin de la pièce à couvrir, et utiliserez une brouette pour déplacer le ciment entre la bétonnière et la pièce. Comme toujours, travailler en équipe sera plus rapide et pratique.(Faites chiffrer gratuitement vos travaux par des professionnels proches de chez vous)

  5. Les finitions de la chape : tout au long de votre travail, passez une règle d’aluminium pour aplanir la chape, et une taloche pour bien la lisser. Faites pour cela des mouvements rotatifs à l’aide de la taloche. Égalisez de manière régulière, et à plusieurs reprises. Si vous remarquez des creux ou des parties non planes dans votre chape, ajoutez du ciment que vous talocherez immédiatement.

  6. Laisser sécher : attendez au moins 5 jours avant de remarcher sur votre chape. Vérifiez alors qu’elle est parfaitement plane et bien réalisée. Le ciment nécessite environ trois semaines de séchage pour prendre sa solidité définitive. Ne placez donc aucun revêtement de sol avant cette période. Vous pourrez ensuite poser le revêtement de votre choix, car une chape n’est pas destinée à rester nue. De petites fissures risquent de se former durant le séchage, ce qui est tout à fait normal.

Vidéo : Comment faire une chape?