Le point sur la semelle filante

La semelle filante ou continue est une fondation dite superficielle, d’après la définition du DUT 13.11. La réalisation de semelle filante fondation passe par différentes étapes. Vous pouvez faire appel à un professionnel si vous avez des doutes sur le dosage du béton de semelle de fondation, le ferraillage de semelle filante, les dimensions et la qualité du sol. La qualité de votre coffrage de semelle filante en dépend.

Recevez gratuitement des devis pour votre fondation

Les caractéristiques d’une semelle filante de fondation en béton

Il y a certains points à respecter dans la réalisation de semelle filante de fondation, notamment en matière de dimensions, de profondeur ou de dosage. Vous devez savoir que la semelle filante de fondation doit avoir au minimum 40 cm de largeur afin qu’elle puisse supporter les murs de soubassement. La hauteur de la semelle doit être proportionnelle à sa largeur sans aller en dessous de 20 cm.

La profondeur totale de la tranchée doit assurer la mise hors gel de la fondation. Elle dépend principalement de la nature du sol, de la zone climatique et de l’altitude. Cette dernière varie donc de 50 à 90 cm jusqu’à 150 m d’altitude. Pour ce qui est du dosage, 350 kg/m³ convient parfaitement à la réalisation d’une semelle filante de fondation.

Pour réaliser une petite fouille, vous pouvez utiliser la pelle et la pioche. Pour une tranchée plus importante, l’usage de moyen mécanique comme la trancheuse de sol ou pelleteuse est indispensable.

Devis 100 % gratuits pour votre fondation

Étapes de réalisation de semelle filante

Il faut faire attention au détail pour la réalisation de la semelle filante, car la stabilité et la solidité de la structure en dépendent.

1- Bien niveler le fond de la fouille

Étant donné que la semelle est hors gel, sa partie supérieure va très en dessous du niveau de terrain. Il faut donc bien égaliser et damer le fond de la fouille. Puis, pour avoir une surface plane et éviter toute forme de pollution par la terre, il faut réaliser un béton de propreté. Ce dernier nécessite 150 kg/m³ à verser sur 4 cm d’épaisseur au moins. Sur un terrain instable, vous pouvez utiliser une couche compactée de gravillons et de sable à la place du béton de propreté.

2- Réaliser le ferraillage de la semelle

L’ampleur de la structure à supporter détermine le choix de l’armature. Vous avez le choix entre une longrine symétrique à 6 filants ou une semelle de type SL 35 combinée à 2 fers à béton de 8 ou 10 mm. Ensuite, il faut centrer le ferraillage en le surélevant de 4 à 5 cm au moyen de cales spéciales béton, de planelles ou d’éclats de parpaing. Dans les angles, vous devez assurer la continuité de la semelle avec des aiguilles correctement ligaturées.

3- Couler le béton

La semelle filante se réalise avec du béton plus riche dosé à 350 kg/m³. Elle doit se couler d’un seul tenant en enrobant totalement l’armature. Organisez-vous pour réaliser le travail pendant la journée. Vous pouvez mettre le béton à niveau avec une pige passée sous un cordeau. Le travail doit se faire à plusieurs pour mélanger le béton à la bétonnière et être versé à la brouette. Cependant, pour un chantier de grande envergure, faites-vous livrer le béton par un camion-toupie

Comparez plusieurs devis gratuits pour votre fondation

Pourquoi opter pour une semelle filante de fondation ?

Il est à noter que pour construire des semelles superficielles, il faut disposer d’un sol de bonne qualité. La semelle filante permet deux types d’utilisations, c’est-à-dire supporter plusieurs colonnes ou bien un mur porteur. Son avantage est qu’elle est adaptée à des sols non homogènes. Pour cause, la surface de contact est très importante, ce qui réduit le risque de tassement différentiel.

Le drain utilisé peut être en béton ou en PVC. Il est disposé avec une pente pour faciliter l’écoulement des eaux. Le drain va également servir de protection à la semelle contre un excès d’eau. Il est aussi envisageable d’utiliser un géotextile qui laissera passer l’eau tout en le préservant des particules végétales susceptibles de l’endommager.