Installation d’un caniveau en béton

Etapes d'installation d'un caniveau en béton

Un caniveau en béton désigne une bordure de voie en béton permettant l’évacuation des eaux de pluie. Le caniveau extérieur est souvent placé le long de la chaussée ou du trottoir. En général, le caniveau-terrasse est recouvert de grilles pour évacuer les eaux pluviales sur une terrasse dallée ou carrelée. L’installation d’un caniveau d’eau pluviale se fait suivant quelques étapes.

Pourquoi installer un caniveau en béton ?

Le caniveau peut être conçu en plastique ou en béton. Le caniveau en béton reste le plus apprécié, car il présente de nombreux avantages. En termes d’évacuation d’eaux pluviales, les lignes des caniveaux en béton sont les premiers outils efficaces. Si ces ouvrages sont installés en bas du sol ou dans les terrasses en béton, ils favorisent ainsi une évacuation rapide de l’eau vers les égouts. Ce qui limite la formation des plaques.

De même, le caniveau en béton a l’avantage d’être recouvert de grilles. Ces dernières permettent une pose facile et sans effet sur la résistance. En outre, ce type de caniveau procure une touche décorative à votre extérieur. D’ailleurs, vous trouverez sur le marché des modèles qui présentent une touche esthétique au centre après la pose du caniveau dans une terrasse.

Pour la même utilisation, les caniveaux en béton posés dans les terrasses permettent un nettoyage rapide et efficace. L’évacuation des eaux de pluie se fait en seulement quelques coups de raclettes.

Les étapes à suivre pour installer un caniveau en béton

La mise en place d’un caniveau en béton se déroule suivant quelques étapes importantes.

1. La mise en œuvre du lit de béton ferraillé

Avant tout, il faut réaliser un terrassement en fouille sur une épaisseur supérieure aux besoins. Celui-ci est destiné à abriter le caniveau en béton. Il faut poursuivre en coulant un béton relativement sec, c’est-à-dire avec très peu d’eau. En fonction de la configuration, le ferraillage peut être nécessaire. Pour un passage piéton, le ferraillage n’est pas indispensable. Pour le passage d’un véhicule, il convient de le ferrailler pour plus de résistance.

2. La pose du caniveau en béton

Il est conseillé de déposer le caniveau par le point le plus bas pour s’assurer d’une bonne pose. Positionnez le caniveau à la hauteur voulue. Pour cela, utilisez une cale en bois ou un maillet. Le caniveau est installé dans le béton frais, d’où l’intérêt du béton sec. Si celui-ci est trop mouillé, le caniveau risque de flotter. Pour un bon positionnement, il faut placer un pieu à chaque extrémité, puis tendre un cordeau à la hauteur souhaitée. Grâce au cordeau, vous pouvez régler la hauteur et aligner le caniveau. Il est recommandé de légèrement incliner le caniveau pour une meilleure évacuation de l’eau.

3. Le raccordement et la pose des grilles

Une fois le caniveau bien en place, il ne reste plus qu’à le raccorder à l’évacuation, c’est-à-dire au système de drainage. Généralement, il faut toujours fermer les extrémités quand le caniveau se termine. Ensuite, il convient de recouvrir le caniveau en béton d’une grille en plastique ou en métal. Le métal est recommandé pour sa robustesse et sa résistance.

Comment choisir un caniveau en béton ?

Avant d’installer un caniveau en béton, vous devez bien choisir parmi les modèles existants. En général, les caniveaux en béton se déclinent sous différents modèles classés par ordre de résistance et d’usage :

  • Caniveau de première classe, donc la classe A, dédié au passage piéton et aux voitures à vitesse lente,
  • Caniveau en béton de classe B conçu pour les usages dans les parkings,
  • Caniveau de classe C destiné pour les trottoirs,
  • Caniveau de classe D conçu pour le passage des voitures à vive allure, notamment sur les voies rapides et les autoroutes,
  • Caniveau de classe F, destiné exclusivement au passage des véhicules poids lourds et aux installations aéroportuaires.