poutres maison

Saviez-vous qu’il était possible de poser une fausse poutre décorative sur un plafond ? Cet accessoire de décoration intérieure permet de changer radicalement l’apparence d’une pièce, en lui offrant un effet de poutre apparente. Mais avant la pose d’une fausse poutre en bois, mieux vaut bien se renseigner sur un tel dispositif… et sur son prix !

Demandez des devis gratuits pour vos travaux >>

Présentation de la fausse poutre

Contrairement à une poutre IPN, qui a un véritable rôle dans la maçonnerie d’une maison, la fausse poutre est uniquement un élément décoratif. Il ne va donc pas soutenir des charges, mais uniquement décorer un plafond.

Le principe de la fausse poutre

La fausse poutre, ou poutre creuse, est un élément décoratif qui peut être fixé sur n’importe quel plafond.

Selon les cas, les fausses poutres peuvent être utilisées :

  • Pour simuler un effet « poutre apparente », et mettre en valeur le plafond d’une pièce qui manque de cachet.
  • Pour dissimuler des câbles et fils électriques,
  • Pour installer un système de lumières encastrées.

Si, à l’œil nu, cette fausse poutre peut ressembler à une vraie, il s’agit en réalité d’un élément creux, qui permet par exemple de dissimuler une plinthe électrique.

À savoir : alors qu’une poutre classique permet de supporter des charges, par exemple lors de l’ouverture d’un mur porteur, la poutre creuse est uniquement décorative, et ne permet pas de remplacer une véritable poutre de construction.(Demandez gratuitement des devis de professionnels de votre région pour l’aménagement de fausses poutres)

Les différents modèles de fausse poutre

Il faut savoir qu’il existe un grand nombre de modèles de poutres factices sur le marché. Vous pouvez ainsi aussi bien trouver :

  • Une fausse poutre en bois : idéal pour un effet « chalet » ou « maison ancienne ». Cette fausse poutre apporte un peu de chaleur et d’authenticité à n’importe quel plafond. Elle est cependant assez coûteuse.
  • Une poutre creuse en polyuréthane : le polyuréthane imite parfaitement le bois, et nécessite moins d’entretien. C’est donc une solution durable et d’excellente qualité, qui est par ailleurs un peu moins cher que le bois naturel.
  • Une fausse poutre en polystyrène : très légère et peu coûteuse, cette fausse poutre peut imiter le bois. Elle est cependant assez fragile, et son rendu visuel laisse à désirer lorsqu’on regarde de près.

La grande majorité des poutres creuses sont composées de bois ou imitent ce matériau.

En revanche, on retrouve une grande variété de couleurs et de teintes, mais aussi de rendus (poutre en bois brut, effet « tronc d’arbre » ou encore bois sculpté), ce qui permet d’adapter ce dispositif à la plupart des décorations intérieures.

Des maçons professionnels de votre région chiffrent gratuitement vos travaux >>

La pose d’une fausse poutre décorative

L’installation d’une fausse poutre est nettement plus simple que celle d’une véritable poutre IPN. Et pour cause, les poutres creuses sont légères, et leur pose ne comprend aucun risque particulier.

Voici comment procéder :

  1. La prise de mesure : commencez par mesurer la longueur ou largeur totale de votre plafond. Si nécessaire, vous allez devoir couper les poutres creuses à la bonne longueur, à l’aide d’une scie adaptée au matériau dont est composée la poutre.

  2. La prise de repères : sur votre plafond, vous allez marquer l’emplacement des poutres creuses, à l’aide d’un crayon et d’une règle. Veillez à ce que les poutres soient parallèles, et éloignées par des écarts réguliers, pour un effet visuel réussi.

  3. La pose des fausses poutres : la pose d’une fausse poutre se fait simplement à l’aide d’un mastic colle. Vous pouvez appliquer la colle à la spatule, ou à l’aide d’un pistolet extrudeur (pour une pose plus propre). Appuyez fermement la poutre contre le plafond, et pressez pendant une à plusieurs minutes, pour permettre à la colle de sécher.

  4. Les finitions : vérifiez simplement que la colle n’a pas débordé le long de la poutre. Si nécessaire, éliminez le surplus à l’aide d’un linge humide. Veillez à ce que toutes les poutres soient solidement fixées au plafond.

Cette vidéo explicative vous donne plus de détails sur la pose d’une fausse poutre :

Le prix d’une fausse poutre

Reste à évoquer le sujet du prix. Contre toute attente, les poutres creuses peuvent parfois être plus coûteuses que les poutres IPN ! C’est donc un atout décoratif à budgétiser avec soin.

En moyenne, le coût d’une fausse poutre se situe entre 20 et 70 euros du mètre linéaire. Le prix va avant tout dépendre du matériau (avec du plus cher au moins cher le bois, le polyuréthane, puis le polystyrène), mais aussi du design et des finitions.(Pour des devis précis et gratuits de professionnels de votre région, cliquez ici!)

L’idéal est de faire un plan de votre plafond et de la répartition des poutres creuses, de manière à prévoir le nombre de mètres linéaires dont vous avez besoin.

Vous pouvez si vous le préférer demander un devis pour fausse poutre, pour connaître les tarifs de pose de ces accessoires.

Besoin d’autres conseils décoratifs pour votre intérieur ? Pourquoi ne pas opter pour le mur végétal intérieur ? Ce concept unique permet clairement de profiter d’un intérieur accueillant et surprenant !