Conseils pour mettre en place un dallage sur terre plein

En général, le dallage sur terre-plein est assez facile à mettre en œuvre. La pose d’un dallage sur terre-plein est surtout dédiée pour les constructions sans vide sanitaire ou les rénovations. Contrairement au dallage porté, le dallage sur terre-plein est une dalle placée à même le sol. Il y a, certes, une grande différence entre la dalle portée et le dallage sur terre-plein.

Demandez gratuitement des devis de création de dallage

Qu’entend-on par dallage sur terre-plein ?

C’est une dalle en béton dont la pose se fait directement sur le sol. Les maisons réalisées sur un dallage sur terre-plein sont dépourvues de vides comme un vide sanitaire, un sous-sol ou une cave. Cette méthode est économique quand les contraintes techniques le permettent. Le dallage sur terre-plein peut s’appuyer ou non sur les maçonneries présentes.

Dans le premier cas, le dallage sur terre-plein est préconisé quand il y a des risques de tassement pouvant être reliés à une quantité importante de remblai ou à la qualité des matériaux utilisés.

Dans le second cas, le dallage sur terre-plein désolidarisé ou encore le dallage sur terre-plein indépendant s’appuie uniquement sur le terre-plein. Cette technique est utilisée quand il n’y a aucun risque de tassement. Elle s’applique donc sur un sol stable et un terrain homogène. Le dallage en terre-plein a pour fonction de supporter les charges de l’ouvrage, d’isoler thermiquement et de recevoir un revêtement de sol.

Plusieurs devis gratuits de création de dallage

Étapes de mise en œuvre d’un dallage sur terre-plein

La pose d’un dallage sur terre-plein se déroule sur plusieurs étapes, à commencer par une mise au point de la nature du sol.

1. Réaliser un lit de sable ou de gravier sur le sol

Le lit de sable ou de gravier sert à mettre le sol à niveau. Pour le réaliser, il faut décaisser le sol de la maison à la pelle en vous référant à la hauteur du niveau fini. Ensuite, il faut marquer ce niveau sur les murs tout en veillant à ce qu’il soit horizontal. Vous pouvez utiliser un niveau à bulle pour cela. Avant de déposer le lit de sable sur toute la surface, il convient d’évacuer les gravats à la brouette. Enfin, vérifiez les niveaux en plaçant un niveau à bulle sur la règle.

2. Installer les treillis de ferraillage

Avant de poser les treillis de ferraillage, pensez d’abord à isoler le dallage sur terre-plein en posant un film en polyéthylène sur le sol et un peu le long des murs. Ensuite, posez les treillis en les répartissant de façon homogène sur toute la surface. Procédez en superposant les treillis aux jonctions sur une longueur de 2 mailles. Puis, il faut insérer des pierres sous les treillis pour les surélever de 3 à 4 cm. Enfin, reliez les treillis entre eux avec du fil de fer pour les garder en place pendant le coulage.

3. Couler le dallage sur terre-plein

La dernière étape consiste à couler le dallage sur terre-plein. Calculez le volume de béton dont vous avez besoin en multipliant la surface totale de la dalle à couler par sa hauteur. Après la préparation du béton à l’aide d’une bétonnière, vous devez verser le béton sur les treillis en le répartissant bien. Respectez le niveau de hauteur souhaitée et tirez le béton de votre côté avec l’aide d’une règle de maçon.

Gratuit : devis de création de dallage

Les matériels nécessaires pour poser un dallage en terre-plein

Si vous voulez réaliser vous-même votre dallage sur terre-plein, vous devez vous équiper de certains outils, à savoir :

  • Du béton prêt à l’emploi,
  • Un cutter,
  • Une brouette,
  • Un crayon et une règle de maçon,
  • Du fil de fer,
  • Une bétonnière,
  • Un niveau à bulle,
  • Un treillis en métal,
  • Un kit de gravier,
  • Une quantité suffisante de sable,
  • Une taloche,
  • Une pelle,
  • Un râteau.

Même si tous les outils nécessaires sont à votre portée, vous devez connaître les bonnes pratiques pour pouvoir poser correctement un dallage sur terre-plein.