Transition énergétique : passage à l’énergie verte

Passage à l'energie verte

Une étude statistique a récemment permis d’identifier une hausse de 84% de la consommation en énergie renouvelable dans la France métropolitaine. Il s’agit d’un chiffre évalué pour l’utilisation des énergies vertes entre 1990 et 2020. On observe l’attrait des ménages vers une électricité plus verte. Beaucoup de foyers prévoient aujourd’hui des travaux de rénovation énergétique pour passer à ce mode de consommation. Mais pourquoi les familles actuelles sont séduites par l’utilisation de l’énergie renouvelable ? Comment réaliser une transition énergétique et pour quel prix ? Réponses dans notre guide spécialisé sur le sujet.

Obtenez gratuitement des devis 

Pourquoi entreprendre des travaux de transition énergétique ?

Vous vous interrogez sur les raisons qui poussent de nombreux ménages à se tourner vers la rénovation énergétique ? Il s’agit d’un projet assez important qui nécessite un gros investissement. Toutefois, les foyers peuvent bénéficier d’un rendement avantageux sur le long terme. Grâce au passage à l’énergie verte, une famille profite de plusieurs points forts :

  • Réduire les dépenses en consommation énergétique: le montant sur ses factures d’électricité ou de chauffage diminue fortement grâce à une transition énergétique.
  • Augmenter la valeur de son bien immobilier: les rénovations énergétiques peuvent constituer une plus-value pour sa résidence. Que vous prévoyiez prochainement de louer ou vendre votre maison, vous aurez davantage de chances de séduire les ménages actuels.
  • Améliorer le confort thermique chez soi: les travaux de rénovation énergétique sont efficaces pour éliminer les pertes thermiques. Ils aident à assurer un meilleur confort dans la maison, peu importe la saison. Que ce soit en été ou en hiver, vous bénéficiez d’une habitation parfaitement ventilée et tempérée.
  • Diminuer son empreinte de carbone et contribuer à la préservation de la nature: l’utilisation de chauffage peu polluant ou l’amélioration des isolations de maison constituent des projets adéquats pour une transition énergétique. Ils permettent d’avoir moins d’impact négatif sur l’environnement.

Ces différents avantages d’une transition énergétique vous ont convaincu ? Vous souhaitez ainsi passer vers une électricité plus verte ? Voici les démarches à suivre.

Quelles sont les étapes pour passer à l’énergie verte ?

Il existe plusieurs points importants à respecter pour réussir une transition énergétique. Vous devez bien vous informer sur le sujet afin de garantir le succès de votre projet.

Changer de fournisseur d’énergie plus verte

Aujourd’hui, de nombreux fournisseurs d’électricité se sont convertis à la production d’énergie renouvelable. En effet, plusieurs professionnels privilégient actuellement l’usage de ressources énergétiques solaires, éoliennes, hydrauliques ou biogaz. Si vous souhaitez consommer des énergies plus économiques et écologiques, prévoyez un changement de fournisseur d’électricité. Il s’agit d’une des étapes primordiales pour passer vers l’énergie verte. Les offres ne manquent pas. Pour ne pas perdre de temps, n’hésitez pas à utiliser un comparateur d’énergie verte.

Identifier les parties de la maison qui peuvent souffrir de déperdition thermique

Se lancer vers une transition énergétique ne consiste pas seulement à changer de fournisseur d’électricité. Vous devez également prévoir une rénovation énergétique dans votre maison. Mais quels sont les différents travaux à réaliser ? Au début d’une rénovation énergétique, vous devez identifier les structures à améliorer. Ces parties sont souvent les endroits de la maison qui peuvent souffrir de pertes thermiques. Selon les études de plusieurs professionnels, les déperditions thermiques peuvent provenir :

  • Des combles ou de la toiture: il faut savoir qu’une mauvaise isolation au niveau de ces structures entraine 33% de perte thermique.
  • Des murs de la maison: près de 24% des pertes de chaleur peuvent provenir de ces parties du logement.
  • Des fenêtres et des portes-fenêtres: un simple vitrage ou un manque d’isolation de ces ouvertures provoque 15% des déperditions énergétiques d’un logement.
  • Le revêtement de sol: les planchers bas de la cave ou du vide sanitaire sont souvent à l’origine de 12% des pertes d’énergie.
  • Les mauvais conduits de cheminée et de ventilation ou la présence de fuites: ces situations peuvent entrainer plus de 19% de déperdition de chaleur.

Important : les déperditions énergétiques provoquent une surconsommation en chauffage et électricité. Lorsque vous remarquez une hausse de la facture d’énergie, il faut rapidement identifier les sources de pertes thermiques et trouver les solutions adéquates. Refaire les isolations des murs, du plancher ou de la toiture, installer une pompe à chaleur, poser un système VMC à double flux, remplacer les vitres des fenêtres en double vitrage…

Connaître les aides pour réduire le coût d’une transition énergétique

En cas de travaux de rénovation énergétique, l’État et plusieurs organismes proposent des subventions avantageuses. Ces aides permettent énormément de minimiser le coût global d’une transition énergétique. Pour en savoir davantage, voici une liste des différentes subventions destinées à réduire le prix de rénovation énergétique :

  • Le taux de TVA diminué à 5,5%: cette subvention permet de réduire efficacement le prix des travaux de rénovation chez soi. Au lieu d’un taux habituel à 20%, vous profitez d’une réduction à 5,5%.
  • Le crédit d’impôt pour une transition énergétique ou CITE: la somme de cette aide est estimée à 30%  du coût total des travaux à réaliser. En cas de changement de vitrage des fenêtres ou baies vitrées, la subvention est évaluée à 15%.
  • L’éco-prêt à taux zéro ou éco-PTZ: il s’agit d’un emprunt sans pourcentage d’intérêt à rembourser durant 15 ans environ. L’éco-PTZ est une subvention uniquement réservée au bouquet de travaux de rénovation énergétique.
  • Les aides de l’Anah: cette organisation propose aujourd’hui plusieurs subventions pour motiver les ménages à entreprendre une transition énergétique. Les programmes d’aides travaux de l’Anah sont principalement Habiter mieux sérénité et Ma Prime Rénov’.
  • Les primes énergies: cette forme de subvention est réservée aux ménages à revenus modestes.
  • Les programmes d’aides des collectivités territoriales et locales: certaines régions ou communes fournissent des subventions pratiques pour financer les rénovations énergétiques de leurs citoyens.

Bon à savoir : il est primordial de répondre aux conditions d’éligibilité exigées par les organismes donateurs pour bénéficier de ces aides. L’une des modalités les plus importantes est de contacter un artisan ou un professionnel certifié RGE pour ses travaux de transition énergétique.

Quel est le prix pour des travaux de transition énergétique ?

Si vous comptez réaliser une rénovation énergétique, il est essentiel d’estimer le coût des travaux à entreprendre. Combien faut-il débourser pour une transition énergétique ? Le prix de ce type de projet dépend principalement de la nature des travaux à effectuer. Mais pas seulement, il varie aussi en fonction de la région, de l’ampleur du chantier et du professionnel contacté. Pour vous informer, découvrez ce tableau récapitulant le prix des travaux de rénovation énergétique :

Les travaux de transition énergétique Prix moyen
Améliorer l’isolation des combles perdus Entre 45 et 75 € par m²
Refaire l’isolation par l’extérieur des murs Entre 85 et 130 € par m²
Prévoir le remplacement de vitrage des fenêtres Entre 165 et 825 € par fenêtre
Rénover l’isolation du plancher en étage Entre 2 200 et 3 850 €
Isoler parfaitement le vide sanitaire non accessible Entre 3 250 et 5 000 €
Poser une chaudière à condensation Entre 3 950 et 8 000 €
Installer une pompe à chaleur Entre 4 000 et 7 990 €

Bon à savoir : ces tarifs peuvent fluctuer selon les matériaux et fournitures nécessaires. Dans cette optique, pensez à demander des devis gratuits pour vous renseigner sur