Conseils pour réussir un ragréage

Faire un ragréage est un travail de maçonnerie qui est à la portée de tous. C’est d’autant plus facile parce que vous avez tout ce qu’il vous faut dans le sac de ragréage. Il y a quand même quelques notions que vous devez appréhender avant de faire le ragréage. Le ragréage de votre sol se fera en quelques étapes faciles et qui ne dureront pas longtemps.

Devis gratuits pour vos travaux de maçonnerie

Les types de ragréage à connaître avant d’opter pour le bon

Le coût du ragréage de sol au m² n’est pas trop important, mais vous voulez sûrement économiser le moindre sou. Pour faire vous-même le ragréage de vos sols de cuisine, de douche, etc. vous devez connaître le produit. Il y a, en général, 3 types de ragréage selon l’épaisseur nécessaire.

Le ragréage liquide autolissant

C’est le type de ragréage que vous devez utiliser pour niveler les supports avec des défauts de moins de 2 cm. Les défauts peuvent être des bosses et des creux ainsi que des trous. Il peut également s’agir d’un problème de nivelage. Attention, le ragréage autolissant est différent du béton lissé même s’ils s’appliquent tous les deux au sol.

Le ragréage autonivelant

C’est le ragréage à utiliser pour corriger les défauts de plus de 2 cm. Selon les besoins, le ragréage peut être renforcé par des fibres. Ce type de ragréage s’utilise également sous forme liquide.

La chape de ragréage

Dès que l’on parle de chape, c’est que les défauts ne peuvent pas être arrangés par du simple ragréage. Ici, il est question de défauts de plus de 4 cm.

Plusieurs devis gratuits pour vos travaux de maçonnerie

Les étapes faciles d’un ragréage de sol

Avant les différentes étapes citées ci-dessous, vous devez d’abord faire l’état des lieux. Vous choisirez alors le type de ragréage en fonction de votre constat. Si vous observez des trous de plus de 3 cm de profondeur, quelle qu’en soit l’étendue, vous devez les boucher avec du mortier. Il est également nécessaire de traiter les fissures avant de commencer le ragréage.

Voici les étapes que vous devez faire pour le ragréage de sol :

  • Mettez en place une couche de produit d’accrochage : ce produit s’applique depuis le mur du fond vers la sortie à l’aide d’un rouleau. Vous devez ensuite attendre qu’il sèche selon ce qui est dit sur sa notice.
  • Préparez votre produit de ragréage : mettez la quantité d’eau indiquée dans un seau, puis versez la quantité de produits adéquats. Vous devez mélanger la poudre de ragréage et l’eau pendant au moins 2 minutes avant de l’utiliser.
  • Comme pour la primaire d’accroche, commencez par l’intérieur de la pièce. Versez du produit de ragréage sur une surface comprise entre 1 et 2 m².
  • Étalez et lissez le ragréage à l’aide d’une lisseuse. Vous pouvez également effectuer cette étape à l’aide d’un platoir. Il faut utiliser un outil qui vous permet de faire des mouvements de va-et-vient plus facilement.
  • Recommencez toutes ces étapes pour les prochaines zones de 1 à 2 m². Repassez un peu sur la limite de la précédente zone pour la couvrir et uniformiser.
  • Avant de continuer, pour la pose d’un carrelage par exemple, il faut que vous respectiez le temps de séchage du produit. Cela peut aller jusqu’à 6 heures.

Demandez des devis pour vos travaux de maçonnerie

Les astuces et ce qu’il ne faut pas faire

Avant de faire le ragréage, vous pouvez mettre un tasseau au niveau du seuil de la porte de la pièce. C’est une astuce nécessaire pour que le produit ne sorte pas de la pièce. Pour éviter d’abîmer ou de salir vos murs, il est judicieux de les protéger. Pour ce faire, il vous est possible d’utiliser de l’adhésif de masquage que vous pourrez retirer facilement. Enfin, après avoir mélangé le produit et l’eau, vous avez à peu près 20 minutes. Sinon, le produit risque d’être inutilisable.