Tout savoir sur le ragréage extérieur

Le ragréage de terrasse est surtout utilisé dans le cadre d’une rénovation de sol. En effet, faire un ragréage de sol extérieur permet d’obtenir un sol parfaitement plan avant la pose du revêtement. Mais encore faut-il savoir comment faire un ragréage de sol extérieur. La différence entre ragréage intérieur et extérieur réside dans le fait que le ragréage extérieur nécessite l’usage d’un mortier spécifique. Le point.

Recevez gratuitement des devis de ragréage

L’intérêt de faire un ragréage de sol extérieur

Le ragréage est avant tout un enduit de sol dont la consistance est très fluide. En général, on a recours au ragréage pour rénover le sol extérieur avant la pose d’un nouveau revêtement. Cela permet d’avoir une parfaite planéité du sol. Le ragréage est habituellement appliqué avec une épaisseur entre 3 à 10 mm. Pour obtenir un ragréage parfaitement résistant, cette épaisseur peut aller jusqu’à 30 mm. Vous trouverez également des ragréages fibrés qui peuvent être appliqués pour rénover des supports assez contraignants tels que l’ancien parquet.

Le recours au ragréage offre certains avantages. Dans le cas de certains revêtements tels que le sol PVC ou le sol vinyle, le ragréage peut être indispensable. En effet, ce type de sol requiert une bonne planéité pour avoir un excellent rendu esthétique. De plus, le ragréage permet d’avoir un support sain et plan avant la pose du carrelage ou du parquet. Ainsi, il réduit la formation de creux sur le résultat final. Le ragréage a également l’avantage d’être auto-lissant, permettant une facilité d’application sur une épaisseur faible.

Gratuit et sans engagement : devis de ragréage

Étapes de mise en œuvre de ragréage

Pour réaliser le ragréage de sol extérieur, vous devez suivre quelques étapes de bases.

1- Faire un état des lieux

Avant d’entreprendre les travaux de rénovation de terrasse, il convient de réaliser un état des lieux pour connaître les opérations à effectuer. Si vos carreaux sont abîmés ou usés uniquement par endroits et qu’ils adhèrent encore à la maçonnerie, il est possible de poser directement le nouveau revêtement sur l’ancien. Cependant, l’épaisseur doit être importante lors du ragréage du sol. Si le carrelage existant est fendu ou décollé, vous êtes obligé de le retirer avant de procéder aux travaux de maçonnerie.

2- Choisir un mortier de ragréage adapté

Le ragréage en extérieur consiste à niveler la chape ou la dalle en béton avec un mortier fin. Pour réussir cette opération, vous devez utiliser un mortier de ragréage adapté à la nature du support pour obtenir un ragréage extérieur parfait. Si vous n’allez pas tout de suite réaliser la pose d’un nouveau revêtement de sol, vous pouvez opter pour un ragréage qui peut rester nu. Pour rattraper des écarts de niveau importants, réalisez une pente ou des marches d’escalier avec un mortier spécifique.

3- Mettre en œuvre le ragréage extérieur

Souvent, la mise en œuvre d’un enduit de ragréage extérieur pour terrasse se fait après l’application d’un accrochage. Ce dernier est nécessaire sur les dalles et les chapes neuves. Il est également recommandé sur les supports anciens. Dans le cas d’un support poreux, l’usage d’un primaire d’accrochage servant de régulateur de porosité est conseillé. Si le support est non poreux, vous pouvez opter pour un primaire d’accrochage universel.

Obtenez des devis gratuits de ragréage

Méthodes pour ragréer un sol extérieur

Le ragréage d’un sol extérieur est une opération qui nécessite beaucoup d’attention et de concentration. Vous devez également disposer des outils nécessaires tels que :

  • Un ou deux seaux,
  • Une perceuse,
  • Un mélangeur,
  • Une lisseuse inox,
  • Des tasseaux,
  • Des planches de coffrage,
  • Un sac de nivelage pour extérieur.

Ensuite, pour réussir la mise à niveau, vous devez préparer votre sol. Cela consiste à nettoyer en profondeur la surface à ragréer. Pour cela, vous pouvez balayer ou passer l’aspirateur tout en appliquant un produit de nettoyage fin ou un jet d’eau à forte pression. Éliminez également les taches tenaces en grattant ou en ponçant le sol. Ensuite, vous devez réaliser un coffrage pour obtenir un résultat impeccable. Enfin, appliquez le primaire d’adhérence avant de mettre en œuvre le ragréage.