béton précontraint

Employé dans de nombreuses constructions autour du monde, le béton est un matériau robuste et pratique. Il peut être encore plus résistant s’il passe par le procédé de la précontrainte. Un béton précontraint est prêt à vous servir durant de nombreuses années, car il a été spécialement réalisé pour répondre à des attentes spécifiques. Mais comment est réalisé ce matériau ? Voici notre définition du béton précontraint.

Demandez des devis gratuits pour vos travaux >>

Définition du béton précontraint

Tout comme le béton cellulaire, le béton précontraint subit une opération avant d’être employé en construction. À la différence du premier, à propos duquel vous pouvez trouver toutes les informations ici, le béton précontraint, lui, subit un processus qui introduit des tensions opposées au sein même du matériau.

Inventé en 1928 par l’ingénieur français Eugène Freyssinet, le procédé de la précontrainte permet de renforcer encore plus le béton. En effet, le béton précontraint subit des pressions opposées à celles qu’il va subir lorsqu’il sera installé, ce qui lui permettra de mieux supporter :

Le procédé d’obtention du béton précontraint

Le béton, pour être durable et résistant, se doit d’être réalisé correctement. Vous pouvez, chez vous, réaliser le béton vous-même en respectant des dosages précis.

En revanche, pour profiter des avantages du béton précontraint, il vaut mieux faire appel à un professionnel. En effet, le procédé de la précontrainte est réalisé avec l’aide de câble d’acier et de vérins hydrauliques.

Les câbles sont attachés à la plaque de béton et ce sont eux qui sont serrés à l’aide des vérins pour appliquer une pression sur le matériau. Ainsi, la poutre de béton précontraint prend une forme d’arc et se pose sur ses extrémités.

Les différentes formes de béton précontraint

Il existe différents types de béton précontraint que l’on trouve réunis dans deux catégories :

Le béton précontraint par pré-tension

Ce type de béton précontraint est le plus utilisé dans le bâtiment. Il est obtenu grâce par l’installation d’armatures mises en tension avant même la prise du béton. Après quelque temps, elles sont relâchées et mettent donc le matériau en compression, uniquement par effet d’adhérence.

Ce type de béton précontraint est bien souvent réalisé en usine, avec des machines spécialement prévues à cet effet. Il est sorti sous forme de prédalles et de poutrelles préfabriquées. Son processus de fabrication ne lui permet pas d’atteindre un niveau de précontrainte aussi important que le béton précontraint par post-tension.

Le béton précontraint par post-tension

Lorsque l’on parle de béton précontraint par post-tension, on parle d’un béton sur lequel on a disposé des câbles qui agissent en faisant pression sur des gaines incorporées. Ce procédé intervient après la prise du béton. À l’aide de câble et de vérins, on comprime l’ouvrage.

Ce procédé est plus complexe encore et il n’est utilisé que pour des structures imposantes ou complexes telles que les ponts. Pour être précontraint, ce type de béton exige la mise en œuvre de pièces d’about, qui prennent beaucoup de place.

Des maçons professionnels de votre région chiffrent gratuitement vos travaux >>

Les usages du béton précontraint

Le béton précontraint peut être utilisé dans une multitude de constructions. En effet, son usage est facilité, car :

  • Il peut contenir des matériaux issus de déchets industriels et domestiques.
  • Le prix du béton n’est pas des plus chers.

Ainsi, le béton précontraint est employé dans des constructions, qu’elles soient simples et de taille raisonnable comme des terrasses, des abris, des maisons, ou bien plus conséquentes comme de grands bâtiments, des immeubles ou des ponts.

 

Vous en savez plus sur le béton précontraint, que vous pouvez utiliser dans vos constructions, qu’elles soient petites ou plus importantes. Vous pouvez maintenant poursuivre vos recherches et vous orienter sur le béton lissé. Ce dernier fait l’objet d’un dossier complet sur notre site, qui vous en apprendra plus sur ses usages.