La durée des travaux, la difficulté de pose, les déplacements et les aménagements à prévoir font faire fluctuer le prix de pose au m².